La gazette du pays de Quimperlé

La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Une reconversion vitale

 

Bien qu’Emmanuel Macron ait réalisé un très bon score sur le Pays de Quimperlé lors des 2 tours des élections présidentielles, ce mouvement n’avait que très peu de sympathisants mobilisés pour tracter dans les boîtes aux lettres, pour distribuer leur projet sur les marchés ni même porter la bonne parole en rencontrant les citoyens sur le Pays de Quimperlé. En ce qui concerne une éventuelle candidature pour les prochaines législatives de juin prochain, cela ne se bousculait pas au portillon non plus ! En effet, un article dans la presse locale, il y a quelques jours, lançait un appel à toutes les personnes de bonne volonté pour candidater …

Comme lors de chaque bataille, de quelque nature qu’elle soit, il y tout d’abord les résistants de la première heure qui s’engagent avec conviction pour des idées qu’ils souhaitent porter en faisant abstraction de leur petit confort personnel puis viennent les résistants de la dernière heure, voire même de la dernière seconde, qui hument le vent de fraîcheur qui leur gratouille le bout du nez, voire même le portefeuille.

Sur le Pays de Quimperlé, comme dans beaucoup de circonscription d‘ailleurs, des citoyens, des élus, loin de soutenir le projet d’Emmanuel Macron lorsqu’il s’était lancé l’an passé dans la conquête du pouvoir, ont d’un coup d’un seul refait surgir de leur corps leur côté opportuniste qu’ils nous avaient déjà étalé à maintes reprises.

En voici un exemple concret : après avoir émis beaucoup de réserve sur le projet du candidat Macron, jusqu’à même prétendre que faire de la politique politicienne ce n’était pas dans ses façons de faire, le conseiller municipal de l’une des 2 oppositions quimperloise, Erwan Balanant, s’était inscrit par le biais d’internet pour candidater à la députation chez … Macron. Ben voyons ! Une investiture de cette espèce a laissé plus d’un citoyen du coin mais surtout électeur, pantois les jours derniers !

Par manque de candidat, c’est le légendaire Erwan Balanant qui a retenu toute l’attention, non pas d’Emmanuel Macron, mais bien celle de son gourou d’avant du MoDem, la girouette centriste le François Bayrou. Je t’aime … moi non plus. C’est ce que l’on appelle faire de la politique autrement. Même pas peur, même pas honte. Compte tenu de ses prises de position de nature farfelue, parfois, peut-on voir en cette candidature un engagement sérieux ?

Ah la politique … Peut-on encore en faire par conviction ou simplement pour la gamelle en vue d’une reconversion primordiale dès lors que sa petite entreprise connait la crise ? Et le cumul des mandats, vous en pensez quoi cher Erwan, n’avez- vous pas invectivé certains ténors de la politique locale à ce sujet ? Ouais, mais là, ce n’est pas pareil …

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

plus 17/05/2017 14:26

Un Erwan Balanant très chahuté hier soir au comité en marche à Quimperllé et avec Concarneau. Obligé de recomposer son équipe de campagne car lâché par la majorité des deux comités de la circonscription qui ne se reconnaissent pas en lui. Voilà pourquoi la presse d'abord invité a été annulé. Bonne journée

La liberté de penser 18/05/2017 11:40

Poussez le vers la porte de sortie rapidement, l'une ou l'un d'entre pouvez lui succéder. Quelle tâche dans le tableau des marcheurs de la 8° circonscription du Finistère ... Il ne représente que sa très petite personne mais en aucun cas un Macroniste. Que l'on apprécie ou pas Macron, L'élu Balanant n'est qu'une investiture de seconde zone. Merci pour vos commentaires.

plus 17/05/2017 10:41

Bonjour, excellente analyse mais ce n'est pas par manque de candidat, il y en avait de très bons mais cette circonscription était malheureusement retenue par le Modem. Il a donc été recyclé.

La liberté de penser 18/05/2017 11:45

Le gentil gars n'était plus au MoDem depuis pas mal de temps déjà ! Mais la place est bonne surtout lorsque les temps de vache maigre pour sa petite entreprise se font bougrement sentir ... C'est ça aussi la moralisation de la vie publique tant prêchée par ce Erwan. Pauvre Erwan, il va être très déçu, son idole du dernier moment, n'a pas mis en place un grand ministère de la FEMME. Dommage pour cet opportuniste qui est féministe jusqu'au bout des ongles.

JM de Hulster 17/05/2017 10:27

Bravo pour ce texte très bien écrit et qui reflète parfaitement mon état d'esprit ainsi que celui de la majorité des Marcheurs du Pays de Quimperlé, qu'ils se soient retirés ou non de la campagne du candidat imposé.
J'aimerai, à titre privé, en connaitre l'auteur, ce talent d'analyse et d'écriture nous serait utile à l'avenir...
Amicalement

La liberté de penser 18/05/2017 11:36

Bonjour, merci pour votre commentaire. Si vous souhaitez retirer un commentaire, dites le nous ici, nous pourrons alors le supprimer. Marcheur de la dernière seconde, Erwan Balanant devrait bénéficier du DEGAGISME de la part de ses pairs.

zouzou 17/05/2017 10:26

Membre du comité en Marche ,je ne cache pas ma déception et considère que la 8eme est sacrifiée! Nous sommes dés lors libre de nos choix.

La liberté de penser 18/05/2017 11:37

Le DEGAGISME ça existe, ensemble vous pouvez l'y obliger ...