La gazette du pays de Quimperlé

La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Quel mignon petit couple

 

 

 

Compte tenu du séisme politique qui a eu lieu dimanche soir sur le territoire français, nous avons souhaité respecter le deuil de plusieurs familles politiques profondément atteintes sur le Pays de Quimperlé. Quelques cierges allumés dans nos chapelles pour apaiser cette profonde tristesse. Il faut des peurs parfois pour revenir à nos croyances religieuses.

A force d’annoncer un duel pour le second tour des présidentielles entre Macron et Le Pen, les deux diablotins sont enfin arrivés sur le podium. Heureusement qu’il n’y avait pas 3 places de prévues, comme pour les jeux olympiques, sinon nous aurions eu également l’escroc notoire François Fillon. Les sondages, mais aussi les média de tout poil, ont fini par avoir le résultat qu’ils ont ardemment favorisé pendant ces affligeantes dernières semaines de campagne. Donc, un homme averti en vaut deux …

Rappelons-nous, sur le Pays de Quimperlé, les primaires socialistes de la gôche, en janvier dernier, avaient mal commencé. Seulement une poignée de socialistes s’était déplacée pour ce scrutin entre intimes. Un mauvais présage. Ensuite, la désignation de Benoît Hamon comme leur représentant aux présidentielles était le coup de grâce. Alors, un enterrement en 6° classe, celui des indigents, du parti socialiste du Pays de Quimperlé, avait été organisé loin des caméras, en forêt de Coat Loch sur Scaër. Une poignée d’irréductibles avait fait le déplacement, rose fanée à la main …

Rappelons-nous encore, les primaires de la droite et du centre quant à elles, avaient attiré de nombreux citoyens du Pays de Quimperlé en fin d’année dernière. C’était l’occasion de virer les candidats malhonnêtes du parti Les Républicains. François Fillon, candidat auto proclamé super honnête, avait raflé la mise. Sauf que, rapidement, les vieux dossiers poussiéreux ont été sortis et l’oie blanche n’était qu’en fait un blaireau puant.

Fillon comme Hamon, n’ont réalisé que de piètres résultats sur le pays de Quimperlé lors du 1er tour des présidentielles de dimanche dernier. 4éme et 5ème sur les 11 candidats, derrière le trio de tête, Macron, Mélenchon et Le Pen.

Nous pensions que le cadavre politique du PS, enterré en janvier dernier, n’aurait plus fait parlé de lui sauf peut-être pour un dépôt de gerbe annuel. Eh ben, c’est raté. Le cadavre du parti socialiste local à refait surface. Il n’est pas encore mort. Il bouge encore ! Il s’est entretenu avec ses derniers adeptes pour diffuser un mot d’ordre : votez Macron pour faire face au péril Le Pen. Le déclin de la France, les citoyens le subissent depuis 40 ans et le Front national n’était pas aux manettes, n’est-ce pas ? Mais au fait comment se fait-il que le super capitaine de pédalo n’a pas remis en jeu son mandat ? Quelle honte ce piteux quinquennat. Encore un bon à rien, mauvais à tout … Tous les élus socialistes ont alors relayé le mot d’ordre qui en réalité n’était qu’un secret de polichinelle. Macron, « En Marche pour le néo-socialisme » n’est qu’un fac-similé du Hollandisme subit pendant 5 ans. Au lieu de perdre votre temps et se faire passer pour des nigauds, vous auriez dû, chers élus socialistes du Pays de Quimperlé de tout âge, rejoindre au pas de charge ce Macron. En effet, cette marionnette du monde de la finance, ennemi des petites gens, ami de la mondialisation effrénée, jeunot bling bling, piètre tribun, … est un aimant qui attire tous les débris de la politique. Beaucoup de vos acolytes socialistes ont déjà sauté le pas. Certains d’entre eux ont fui votre cercle très tôt l’été dernier, ça commençait déjà à puer. D’autres, le soir de la désignation du candidat Hamon aux primaires, ont appelé un chauffeur Uber pour les transporter jusqu’au QG de Macron. A quand la rose aux couleurs de l’arc en ciel pour le mouvement de Macron ?

Bravo « La France insoumise », celle des Mélenchons, à deux doigts d’être les premiers sur le Pays de Quimperlé. Belle performance, vous avez affligé une bonne raclée au PS local. Pour le 2° tour, pas d’hésitation, tous pour Macron, n’est-ce pas ? Non ? Vous au moins, vous n’avez pas la mémoire qui flanche : la loi Macron ça vous rappelle quelque chose, sans compter que vous détestez le Front national … Tous à la pêche alors.

La rose bleue de Marine Le Pen continue à plaire sur le Pays de Quimperlé. Guilligomarc’h petit bourg paisible semble particulièrement adepte de son projet pour la France patriote.

Mais où sont donc passés les Fillonnistes du Pays de Quimperlé ? Amer, vous avez dit amer. Ni une ni deux, si les socialistes votent Macron, eh ben nous, ce sera … Le Pen. Y’en a marre. On nous a volé cette élection ! Quoi que … Et en plus le 2° tour se passe le long week-end du 8 mai. Flute, une bonne balade pour changer de l’air irrespirable nous ferait grandement du bien.

Le score du candidat Nicolas Dupont Aignan ne peut que ravir ses soutiens du coin qui se place parmi le plus haut des petits candidats.

Pour les adeptes du banquier Macron, sachez que les rotatives tournent à plein régime. N’attendez plus, n’hésitez plus, prenez votre ticket pour réserver votre carte de sympathisant du parti « En Marche pour le néo-socialisme ». En ce moment, pour une carte de 100 euros achetée, un repas à La Rotonde dans le 6éme arrondissement de Paris, vous est offert. Dépêchez-vous, il n’y en aura pas pour tout le monde. Les plus rapides seront les mieux servis …

Tant bien que mal, une fois n’est pas coutume, un front républicain s’organise entre les 2 tours pour faire barrage à la bête immonde : la blonde Le Pen. Alors, rien d’organisé sur le Pays de Quimperlé ? Etrange … Nous vous avons connu plus revendicatif, plus virulent bref, un peu plus au taquet.

Trop de magouilles et farces politiques afin que les citoyens continuent leur vie de misère et que tous ces cercles d’amis véreux conservent leurs privilèges. La seule bonne idée de Mélenchon : LE DEGAGISME. Le ménage a commencé mais il reste beaucoup à faire …

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article