La gazette du pays de Quimperlé

La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Marine Gate en vue

 

 

Le jeunot Mikaël Caréo, futur possible député de la 8° circonscription du Finistère FN, use toujours autant ses mocassins sur le bitume des marchés et aime par-dessus tout faire des selfies. Cet olibrius s’est produit sur les ondes de France Bleu en ce lundi matin, période électorale oblige.

Echange téléphonique bien préparé en amont par ses supérieurs hiérarchiques. C’est ainsi que les réponses apportées aux diverses questions du journaliste semblaient du cousu main. Rien d’étonnant en somme puisque pour éviter tout dérapage embarrassant, il est éminemment préférable de préparer la note de l’intervenant novice.

Commencent alors ses palabres par une pensée pour le défenseur de l’agrobusiness Xavier Beulin, décédé subitement, lui rappelant ses grands-parents agriculteurs eux même. Par contre, pas de compassion pour ces paysans asphyxiés par le mondialisme agricole. Sortez vos mouchoirs …

Puis viennent les explications en pourcentage éhontées quant à la bonne dynamique des adhésions sur sa circonscription finistérienne. Ça nous rappelle les méthodes de présentation de l’activité des bus TBK par nos chers élus du PS local. S’exprimer en pourcentage c’est toujours plus bluffant qu’en valeur absolue. Le métier commence à rentrer …

Ensuite, les choses qui fâchent : le journaliste le questionne sur les escroqueries supposées du Front national d’emplois fictifs au Parlement européen. Alors là, non ! Mikaël est intransigeant sur ce sujet fâcheux. Il ne faut pas confondre Pénélope avec Marine. Ben voyons Mikaël ! Lis bien tes notes préparées par les cadres de ton parti qui s’évertuent à vouloir, comme dans l’affaire de Pénélope Gate, nous faire avaler des couleuvres. Comme tout le monde le sait, pas d’embrouille au Front, ils ne sont pas comme les partis du Système. En effet, c’est un parti qui se dit anti-système qui se gave comme les autres.

Et pour finir cette litanie, Mikaël se veut une fois de plus rassurant auprès des auditeurs. Les citoyen-moutons qu’il côtoie lors des tractages sont bien conscients d’après lui de la différence quant à ces malversations dévoilées par les médias. Ils sauront sans doute alors séparer le bon grain de l’ivraie au moment venu.

Le volatile n’est pas suffisamment aguerri pour assurer le spectacle pour l’instant mais d’ici les législatives, il aura bien appris ses leçons.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article