La gazette du pays de Quimperlé

La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Le radeau de la méduse

 

 

Dimanche dernier, le premier tour de piste du cirque des primaires de la gôche a attiré bien moins de supporteurs qu’en 2011 sur le plan national. Ne serait-ce pas de la faute du froid glacial voire même de la grippe aviaire ? Une participation bien moins bonne également sur le Pays de Quimperlé pourtant fief des socialistes depuis … des lustres.

Le délégué PS de la 8° circonscription du Finistère, Jérome Le Bigaut de Clohars-Carnoët, a avoué une baisse de 30 % de participation à ce scrutin. Ces absents, ont-ils compris que le PS est en bout de course, un pied dans la tombe, l’enterrement en 1° classe, la plus luxueuse, ou bien alors en 6° classe, celle des indigents, aura lieu la semaine prochaine. Un grand bravo pour cette lucidité citoyenne. Certains parlent d’un mortel combat d’autres préfèrent murmurer qu’ils ont assisté à un mortel ennui.

Le fantasque Bennahmias n’aura pas non plus attiré beaucoup de suffrage dans la 8°. Pourtant, le côté illusoire de la gôche était follement bien représenté par ce pitre. Ce doucereux scrutin dominical a eu sa préférence pour le Breton Hamon et le Catalan Valls. Certains nous décrivent une gauche utopiste face à la gauche réaliste. D’autres parlent d’un candidat pour les fainéants, du droit à la paresse face à celui du social-libéralisme, le mondialisme. Tout un art. En faîte, rien de tout ça : du baratin en veux-tu, en voilà, tout simplement. N’en rajoutez pas, un quinquennat pour rien nous suffit amplement.

Jérome Le Bigaut est convaincu que les absents des urnes n’ont pas entendu le discours des prétendants. Que nenni Jérome, les évaporés ne vous écoutent plus mon pauvre ami et depuis pas mal de temps ! D’autres candidats semblent les attirer comme un aimant car eux réussissent à incarner l’espérance de changement tant promis par votre mentor.

Faut-il reconstruire la maison PS ? Une truelle, quelques sacs de ciments et quelques agglos ne suffiront pas à faire face à ce chantier titanesque. Faire table rase parait être la meilleure solution. Certains élus du Pays de Quimperlé disent ne pas vouloir papillonner ailleurs, qu’ils gardent leurs convictions de gôche. Nous sommes Socialistes et nous le resteront ! Jusqu’à quand ? Ne vous inquiétez pas, vous pourrez toujours, en cas d’intempéries, trouver un toit chez Macron ou Mélenchon voire même chez vos amis les « Cent pour un toit » qui vous offriront hospitalité.

Mais qu’en pense le Grand Louis de cette descente aux enfers ? Allo quoi …

Le Front national local, mené par Mikaël Caréo, prétend régulièrement ne voir aucun représentant socialiste sur les marchés pendant qu’eux distribuent leur bible. Pendant que les uns gagnent du terrain, les autres voient leur électorat fondre comme neige au soleil. Préparez vos pinceaux et la colle, quelques affiches juste pour faire mine que vous existez encore un peu.

Ce mercredi soir, l’ultime face à face, une grande soirée cinéma burlesque en perspective. Hamon contre Valls et sur le Pays de Quimperlé, Morvan face à Quernez. Au lieu de perdre votre temps à scruter des billes, préférez plutôt l’excellent film « Un sac de billes » joué avec brio par le jeune Dorian du Pays de Quimperlé.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article