La gazette du pays de Quimperlé

La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Tais-toi, c’est moi le maire

Tais-toi, c’est moi le maire

Toujours très inspirés pour créer le buzz, les socialistes prétendent favoriser « la démocratie participative ». Il suffit d’assister à des réunions ou des assemblées pour se rendre compte que dans la réalité c’est tout autre chose.

Mellac, petite bourgade du Pays de Quimperlé, est administrée par Bernard Pelleter. Le Moulin Blanc, propriété de la commune, est devenue depuis quelques semaines, la marotte des affaires municipales. Cette ruine, pour l’instant, est aussi le hochet d’un professionnel de la politique qui s’ennuie en retraite.

Roger Géronimi, élu de l’opposition qui aime creuser ses dossiers, a souhaité un comité de pilotage afin que ce projet se fasse en toute transparence. Une réunion de chantier a eu lieu afin d’échanger les idées entre membres de ce comité. Notre élu a précisé qu’il se tenait à la disposition des Mellacois pour leur donner de plus amples renseignements. Voilà un élu qui joue pleinement son rôle : être à la disposition et à l’écoute des habitants de sa commune. Mais, ce sens aigu de la politique au service des Mellacois, n’a pas plus à Bernard Pelleter, le maire. Peur de ne plus maîtriser ce projet, fait passer Roger Géronimi, pour un opportuniste, jusqu’à même envisager un putsch de sa part aux prochaines municipales. C’est dire, la main mise qu’ont les socialistes sur le bien public.

En fait, il semblerait que ce ne soit pas Bernard Pelleter qui ait eu peur de cette transparence mais plutôt notre élu retraité, qui a déjà certainement un dossier bien ficelé derrière les fagots. Mais pour qu’un semblant de démocratie se fasse sentir, le vieux loup de la politique va nous organiser quelques réunionites. Ce n’est donc pas un comité de pilotage mais bien un énième comité Théodule qui a été mis en place. Avait-on pris l’habitude comme dans beaucoup de communes, de traiter les dossiers sur un coin de table entre amis ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude Geronimi 24/11/2015 19:01

Bravo Mr Geronimi Roger
La démocratie ne s'use qui si l'on ne s'en sert pas!!
Usez en un max...abusez en meme...c'est tout bon...
Un admirateur

La liberté de penser 25/11/2015 10:11

Evidemment qu'il faudrait beaucoup de " Monsieur Roger Géronimi" dans les conseils municipaux.