La gazette du pays de Quimperlé

La gazette du pays de Quimperlé

L'actualité du pays de Quimperlé sous un autre angle

Le César de la bienveillance a été décerné à …

Le César de la bienveillance a été décerné à …

Les Quimperlois viennent de recevoir dans leur boîte aux lettres le bulletin d’informations municipales d’Octobre/Novembre/Décembre 2015. Commençons donc sa lecture par la fin. Une page laissée en tribune libre pour moitié à la majorité municipale et pour l’autre moitié à l’opposition comme d’habitude.

Le maire Michaël Quernez, dans cette tribune, en tant que bon politicien mais aussi socialiste, veut une fois de plus faire pleurer dans les chaumières. Pour ceux qui n’avaient pas encore bien compris, il nous ressert le même discours bien rodé : un enfant de migrants illégaux a été retrouvé sans vie sur une plage en Turquie. Selon lui, nous devons tous nous apitoyer sur le sort de ces migrants sinon, considérés comme des sans cœur. Faut-il encore une fois de plus accepter que nos élus, par le biais du harcèlement médiatique, continuent à nous donner leurs leçons pour nous faire culpabiliser.

Michaël Quernez met en avant l’accueil de toujours des autres sur sa commune. Il s’attarde quelques instants sur la précarité qui rentre dans les maisons Quimperloises tout en préférant s’occuper du malheur d’ailleurs. Il peut continuer à compter sur les associations subventionnées sur le budget communal pour accompagner les migrants. Du côté culturel, des échanges et débats seront organisés pour encore mieux nous endormir sur les vraies raisons de cet afflux migratoire sans précédent.

Du côté de la tribune de l’opposition, il semblerait qu’ils viennent de se rendre compte qu’en fait, le bulletin municipal est en permanence dans les journaux locaux. Les articles qui s’y succèdent toute l’année, font l’apologie de la bonne gestion socialiste de Michaël Quernez. Très rares sont les articles ou droits de réponses consultables dans cette presse locale. L’opposition n’aurait-elle rien à redire quant à la gestion de la ville de Quimperlé ou alors tout simplement, les articles qui doivent paraître sont préalablement soumis à qui de droit pour une éventuelle censure ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

balanant 04/11/2015 09:57

Bonjour,
Rassurez vous l'opposition à Quimperlé est bien vivante et organisée. Elle communique régulièrement à la presse locale ses points de vue et il ne vous aura pas échappé qu'elle ne les publie pas toujours (presque jamais depuis quelques temps).
Comptez sur nous pour être vigilant et je vous invite à visage découvert à venir au conseil municipal et au conseil communautaire. Vous constaterez que nous ne laissons pas grand chose passer. Comptez aussi sur nous pour être vigilant sur ce que vous écrirez dans votre gazette.
Cordialement.
Erwan Balanant

La liberté de penser 04/11/2015 20:54

Vous pouvez très bien vouloir passer des articles dans la presse locale mais, les citoyens ne sont pas présents à la rédaction quand vos écrits finissent à la poubelle. Il semblerait donc que la presse locale soit aux ordres de la majorité municipale. Pourtant, l'opposition représente une partie des citoyens de Quimperlé qui sont en droit de connaître vos positions dans les différents dossiers traités sur le pays de Quimperlé.

Kerhervé 04/11/2015 09:52

Vous n'êtes pas sérieux quand vous affirmez que l'opposition ne dit rien. Encore une fois, et pour ma part, veuillez vous rendre sur mon site : www.quimperle-passion.fr , en vous souhaitant bonne lecture.

Kerhervé 07/11/2015 14:21

La richesse d'un groupe c'est la diversité.

La liberté de penser 04/11/2015 20:59

Le problème dans l'opposition Quimperloise c'est que vous êtes 2 porte paroles dont les idées ne convergent pas toujours voire divergent.